Tête de Pioche n°7

Septembre 2017

Audition d'ISF SystExt par la CNCDH

Le 10 mai, la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) a sollicité ISF SystExt pour une audition dans le cadre d’une étude sur les questions environnementales en Outre-Mer, avec un angle particulier sur les activités des entreprises extractives ainsi que sur l’action menée par les défenseurs du droit à un environnement sain dans ces territoires.

Trois sujets ont été retenus : l’or en Guyane, le nickel en Nouvelle-Calédonie et les phosphates en Polynésie française. L’intervention d’ISF SystExt s’est d’abord concentrée sur les modalités d'exploitation et de traitement des minerais concernés, puis s’est poursuivie par une présentation des principaux impacts environnementaux et sanitaires de ces activités. Nous avons en particulier insisté sur les conséquences graves de la méga-industrie minière et avons rappelé à cette occasion les problématiques soulevées par le projet « Montagne d’Or » en Guyane.

Au terme de la rencontre, les membres de la commission ont insisté sur l’insuffisance d’espaces d’échanges et de formation sur les questions minières.

Le 10 mai, la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) a sollicité ISF SystExt pour une audition dans le cadre d’une étude sur les questions environnementales en Outre-Mer, avec un angle particulier sur les activités des entreprises extractives ainsi que sur l’action menée par les défenseurs du droit à un environnement sain dans ces territoires.

France Inter questionne ISF SystExt sur le renouveau minier français

France Inter a interrogé notre association sur le renouveau minier en France pour une émission diffusée le 9 septembre et disponible en ligne. Les sujets abordés ont principalement porté sur : l’initiative Mine Responsable, les récentes attributions de permis de recherche dans un contexte de manque de transparence vis-à-vis des populations locales, et notre analyse du concept de « mine propre ».

Comme cela a alors été rappelé, selon ISF SystExt, l’Etat doit d'abord développer une nouvelle politique minérale avant de chercher à tout prix à relancer l'exploration/l’exploitation minière. Cela passe notamment par un véritable questionnement sur les besoins en minerais et leurs usages mais aussi par une intégration, dès la genèse des projets, des impacts sociaux, environnementaux et sanitaires inhérents à cette activité avant, pendant et après l’extraction. Tant que ces questions n’auront pas été étudiées sérieusement, les arguments portant sur le caractère stratégique des minerais ou encore la supposée relance économique de régions isolées resteront sans fondements.

Un colloque Mine en France animé

L'école des mines de Paris accueillait le 15 juin dernier le 4è colloque Mine en France qui a pour but de rassembler toutes les promoteurs (administrations publiques, chercheurs académiques, journalistes économiques, entreprises minières) d'une nouvelle mine en France, à la fois « propre » et « responsable ».

De belles images de ce futur minier qui furent dérangées par quelques voix dissonantes de militants refusant tout projet minier sur leurs terres dans la salle ... mais surtout à l'extérieur ! Quelques dizaines de personnes venues des Pyrénées, de la Creuse et de la Bretagne ont rappelé que la réalité minière en France aujourd'hui est avant tout spéculative, puisque chaque projet est « vendu » dans l'attente d'envolées boursières en Australie. Une confrontation sur le terrain parisien qui a marqué les esprits et une belle opération médiatique pour remettre sur le devant de la scène l'importance d'un débat ouvert et transparent sur les ressources minérales en France.

ISF SystExt explore la Grande-Bretagne

Le séjour minier annuel d’ISF SystExt a conduit 12 de ses membres et sympathisants à découvrir les réalités minières de la Grande-Bretagne, au passé et au présent. Tout d'abord à Londres, place financière de premier plan, siège de grandes compagnies minières qui opèrent non sans dommages aux quatre coins de la planète, mais très peu sur le territoire britannique.

Ensuite au Pays de Galles, région dominée par l'exploitation du charbon durant des siècles et marquée par plusieurs catastrophes, en particulier celle d’Aberfan. Cette exploitation est toujours d'actualité et si les entreprises sont de taille modeste aujourd'hui, la population reste soumise aux nuisances usuelles liées à l’extraction à ciel ouvert, comme à Ffos-y-Fran. Enfin, en Cornouailles, où les mines d’étain-cuivre, souvent exploitées en galeries sous le fond marin, sont considérées comme le patrimoine historique de la région. La gestion des déchets de ces mines métalliques ayant été chaotique, la réouverture de certains sites d’exploitation reste controversée, quoique souhaitée par une partie de la population.

Interventions lors du festival anti-mines à Plougonver

En juillet, ISF SystExt et les Amis de la Terre France sont intervenus au festival des luttes de Plougonver. ISF SystExt a d'abord présenté les conséquences sociales et environnementales de l’industrie extractive. Un exemple, appuyé sur des travaux de thèse, a été développé sur la filière du néodyme, une des terres rares exploitée en Chine et utilisée, entre autres, dans les équipements électriques et électroniques (EEE).

Dans un second temps, les Amis de la Terre ont développé les enjeux et les limites du recyclage des métaux rares contenus dans les EEE, dans une perspective d’écoconception. Une quarantaine de personnes ont assisté à la présentation et s’en est suivi un temps d’échange sur les freins et leviers à la mise en place d’alternatives à l’extraction.

Crédits photo bannière : Russell Lee, 1946 - domaine public