L'opposition au projet de mine d'or industrielle en Guyane ne faiblit pas

22 avril 2018
ISF SystExt
Le Débat Public sur le projet Montagne d'Or a commencé en Guyane et à cette occasion, SystExt réaffirme son soutien au collectif Or de Question et son opposition à un projet minier industriel à rebours des intérêts de la Guyane.
Marche en opposition au projet Montagne d'Or (Or de Question - 2017)

Le Débat Public sur le projet Montagne d'Or a commencé en Guyane et à cette occasion, SystExt réaffirme son soutien au collectif Or de Question et son opposition à un projet minier industriel à rebours des intérêts de la Guyane.

De nombreuses organisations et associations ont elles aussi publiquement rappelé leur opposition récemment :

« Le débat public doit être l'occasion de rappeler que ce projet est très loin d’être la meilleure option de développement pour la Guyane et les Guyanais et qu'un autre modèle de développement soutenable et pourvoyeur d'emplois est possible ! »
Pascal Canfin, directeur général du WWF France


« Nous invitons la population à s’emparer de cette opportunité que représente ce débat public pour réclamer un projet de territoire moderne, respectueux de la biodiversité, et résolument harmonieux au bénéfice de l’ensemble des Guyanais. »
France Nature Environnement / Guyane Nature Environnement


« L’absence d’autodétermination et de contrôle des ressources guyanaises par la population guyanaise fait que tout projet d’extraction industriel tel que celui de la Montagne d’or constitue un pillage colonial de notre pays »
Union des Travailleurs Guyanais (syndicat historique et majoritaire en Guyane)

Alors que la compagnie CMO porteuse du projet refuse de dévoiler les études d'impacts environnementales et ne publie que quelques éléments tronqués et généraux sur son projet, le collectif Or de Question dénonce quelques aberrations :
– la profondeur de la fosse mystérieusement réduite de 400m initialement à « 120m en moyenne » aujourd'hui , en contradiction totale avec les volumes estimés ;
– le mirage des emplois annoncées, en particulier pour la réhabilitation (prévue après les 12 ans d'exploitation) et l'agriculture (aucun effet si les employés sont Guyanais) ;
– les approximations météorologiques dans un contexte tropical à forte pluviométrie .

La séance inaugurale du débat qui a eu lieu à St-Laurent du Maroni le 3 avril, réunissant près de 400 personnes, a permis aux populations Amérindiennes de l'Ouest Guyanais de rappeler leur ferme opposition à ce projet sur leurs terres ancestrales.

Par ailleurs la Jeunesse Autochtone de Guyane – JAG, qui avait rejoint l’événement par une marche musicale et militante, a interrompu les échanges avec une intervention forte et concluant « Vous savez, quand un ancien, quelqu’un qui a hérité d’une mémoire, d’une science et d’une intelligence millénaire, vous dit : “Faire un trou de cette taille-là, c’est de la merde”, alors moi, je l’écoute ». A la suite de laquelle tous les opposants, environ 2/3 de l'assemblée, ont quitté la salle.
La réunion publique organisée le lendemain 5 avril à la Mairie de Cayenne a été encore plus houleuse avec des échanges vifs entre les partisans et opposants, au point que les force de l'ordre ont été appelées pour mettre fin à l’événement et évacuer la salle !

Ce sujet divise les Guyanais, certes, mais l’environnement au coeur de leurs préoccupations comme en témoigne l’enquête IFOP commandée par le WWF en octobre 2017 et qui dévoile que trois quarts des habitants du département estiment que le projet de mine d’or représente un risque important pour l’environnement et choisissent l'agriculture comme secteurs d’activité jugé le plus important pour le développement futur de la Guyane.
ISF SystExt publiera bientôt un communiqué de presse au sujet des risques inhérents à la géologie du gisement et suivra avec attention les évolution du débat dans les mois à venir, continuant à soutenir ses partenaires locaux dans leur campagne d'opposition à ce projet dangereux !


Contact : contact-guyane@isf-systext.fr

Signez la Pétition en ligne

 

Sources :
Communiqués de Presse du WWF, de FNE/GNE, de l'UTG, et de ODQ.

"En Guyane, le débat public sur le projet de mine d’or s’ouvre dans un climat houleux"
Hélène Ferrarini – ReporTerre – 6 avril 2018

"Les Guyanais et le projet minier de la « Montagne d’or »"
Ifop pour WWF France – Octobre 2017