Tête de Pioche n°11

Décembre 2018

Soutien de la campagne « Justice for Krenak ! »

Trois ans après la rupture du barrage de déchets miniers à Mariana au Brésil, France Libertés a lancé le 11 octobre une campagne réclamant justice pour le peuple autochtone Krenak, vivant en aval, sur les rives du Rio Doce. 60 millions de litres de boue ont envahi la vallée jusqu’à l’océan Atlantique, distant de 800 kilomètres. La pollution a détruit non seulement les bases matérielles de la vie quotidienne du peuple en le privant de ses moyens de subsistance traditionnels (eau, pêche, agriculture), mais également la source symbolique de leur spiritualité et de leur culture. SystExt se joint à la résistance Krenak pour dénoncer la violation de leurs droits ainsi que la mise en péril de leur mode de vie et identité ; et ce afin que la compagnie responsable soit condamnée à la hauteur du crime commis.

SystExt soumet une publication au colloque TRAMIN2018

Le colloque TRAMIN2018, « Trajectoires socio-environnementales des territoires miniers », s'est tenu du 15 au 18 octobre à Chambéry. International et interdisciplinaire, cet évènement avait pour ambition de faire converger les sciences humaines et sociales avec les sciences de la nature. Parmi les présentations plénières, on retiendra notamment l'intervention de Mathias Kowasch et Simon Batterbury sur les stratégies des peuples indigènes face à l'industrie minière, à partir de l'exemple néo-calédonien, ou celle de Peter Wirth sur le rôle de la planification pour la gestion des territoires dans l'après-mine, centrée sur le cas allemand. On notera également l'intervention controversée de Pascal Rey, fondateur d'INSUCO, promoteur de l'ingénierie sociale pour accroître l'acceptabilité des projets miniers. Le colloque s'est achevé par une visite commentée de l'ancienne mine de Saint-Georges-d'Hurtières.

De retour de son séjour minier en Grèce de mai 2018, SystExt a proposé un poster sur le sujet « Milos, an island twice as vulnerable ? ». Intégralement dépendante de l’export de minéraux industriels, en particulier la bentonite et la perlite, l’île dispose de stratégies économiques et de patrimonialisation que SystExt a souhaité mettre en lumière.

Animation publique d’un espace de sensibilisation aux impacts miniers au Consulat

Le 17 octobre, SystExt a animé au Consulat, un lieu éphémère et alternatif du 14ème arrondissement à Paris, un atelier permettant au grand public de prendre conscience des impacts de l’exploitation minière. Pendant une heure et demi, des étudiants, agronomes, chercheurs ou juristes, ont pu s’informer et débattre sur l’origine des conséquences graves de cette activité industrielle.

SystExt a étayé son animation par plusieurs exemples issus des cinq continents, concernant des sites miniers très différents, en termes de substance exploitée ou de taille de l’exploitation. Lors d’un temps de questions-réponses, les participants ont pu réfléchir à d’éventuelles alternatives destinée à limiter les impacts humains, environnementaux, sanitaires et socio-économiques des mines.

Présentation du douzième numéro de la Revue Z « Guyane – Trésors et conquêtes »

La Revue Z a publié cet automne son douzième numéro intitulé « Guyane - Trésors et conquêtes », rédigé depuis la Guyane, qui transporte le lecteur « au cœur de l’industrie la plus polluante du monde ». « 230 pages d’enquêtes et de témoignages illustrés avec soin pour interroger aussi l’idéologie occidentale du développement, ses promesses, ses impasses et apercevoir la possibilité de s’en libérer ». SystExt a contribué à ce numéro dans une tribune intitulée « L’industrie minière crée des phénomènes qu’elle ne sait pas maîtriser », traitant des risques liés au projet Montagne d’Or mais aussi, plus largement, des dérives de cette industrie.

SystExt était présent à plusieurs présentations de ce nouveau numéro, comme à Marseille, le 20 octobre, soirée durant laquelle les prises de parole des journalistes de la Revue Z se sont mêlées à celles d’Anna Bednik. L’évènement a été animé par un trio de musiciens qui ont interprété leur répertoire « Échos de galerie - chants du monde des mines », reprenant des chants de mineurs européens.

Place et rôle de la société civile dans les projets miniers

Le 14 novembre, SystExt est intervenu auprès des étudiants du mastère MIRIS (Mineral Resources Industry and Society), un parcours spécialisé des MINES Paris Tech qui questionne notamment les enjeux sociaux et environnementaux dans l’exploitation minière. Après avoir présenté les acteurs de la société civile, leurs moyens d'action et l'importance de leurs revendications, l'étude de deux cas (mines de Sabodala au Sénégal et de Bissa-Bouly au Burkina Fasso) a permis de réaliser la complexe cartographie des acteurs et de leurs positionnements.

Les échanges au cours de la journée ont dévoilé une vision actuelle relativement pessimiste quant à la place de la société civique qui a peu de moyens pour se faire entendre, et soulevé l'importance de l’État comme régulateur dans la mise en place et la gestion de projets miniers.

SystExt interviewé dans l’émission Grand Reportage de France Culture

Le 30 novembre, l’émission Grand Reportage de France Culture était consacrée au sujet « Montagne d’or en Guyane : bon ou mauvais filon ? » sur le très controversé projet aurifère guyanais.

SystExt est intervenu durant les quinze dernières minutes de l'émission. Lors de cet entretien, ont pu être brièvement rappelés le fonctionnement des compagnies minières (juniors et majors), l'opacité du secteur minier et la faiblesse des contrôles gouvernementaux. Par ailleurs, ce fut l’occasion pour SystExt de rappeler les risques liés à un projet tel que Montagne d’Or : l'utilisation risquée du cyanure pour le traitement du minerai d’or, le stockage de centaines de millions de tonnes de déchets dangereux et les phénomènes potentiels associés (relargage de substances polluantes, drainage minier acide, rupture de digue minière). Et cela, pour une substance à usage hautement spéculatif (bijoux et lingots) puisqu’environ 10% de l'or extrait dans le monde est utilisé à des fins technologiques.

Participation au séminaire du Réseau d’Excellence Mine & Société

Le deuxième séminaire scientifique et technique du Réseau d'Excellence Mine & Société s’est tenu à l'Ecole des Mines de Paris le 13 décembre. Plusieurs membres de SystExt y ont participé. L’évènement a été introduit par la présentation d'une nouvelle méthodologie d'analyse du cycle de vie minier, permettant de mettre l'accent sur l'importance de l'après-mine. Les interventions ont également porté sur les controverses liées à la relance minière française, en déconstruisant notamment certaines idées reçues : l'opposition aux projets miniers ne peut se résumer ni à une attitude NIMBY, ni à un manque de rationalité. La représentation des projets miniers dans la presse a également été discutée, notamment la particularité médiatique de Montagne d'Or, projet minier donnant lieu au plus grand nombre d'articles critiques (proportionnellement) en Europe.

Formation et échanges techniques avec CDC Biodiversité

Lors d’une journée de travail le 19 décembre à la filiale du Groupe Caisse des Dépôts, CDC Biodiversité, le thème des pressions de l’exploitation minière sur la biodiversité a été la pierre angulaire des échanges. Une formation dispensée par SystExt, a permis d’aborder les sources de pollution connues, pour toutes les étapes du cycle minier. CDC Biodiversité a également fait appel à SystExt pour disposer d’un regard critique sur l’application d’une méthodologie permettant de mesurer l’empreinte biodiversité, le GBSTM (Global Biodiversity Score), à l’activité minière.

Les échanges ont mis en évidence la difficulté voire l’impossibilité de prendre en compte dans cet outil certains facteurs de pression qui agissent sur la biodiversité comme les pollutions diffuses. Par ailleurs, cette rencontre a rappelé le manque drastique de documentation, de données publiques et d’interlocuteurs sur les caractéristiques des sites miniers et leurs impacts sur l’environnement, dans un contexte d’émergence plutôt récente du questionnement de ce secteur d’activité.

SystExt dispense une formation sur les paysages miniers

L’Ecole Nationale Supérieure de Paysage de Versailles – Marseille a sollicité SystExt pour intervenir dans le cadre d’un cursus post-master centré sur les questions de transition. Trois heures de formation ont donc été dispensées le 22 décembre sur les transformations paysagères dues à l’exploitation minière et sur l’aménagement paysager des territoires post-mine.

Dynamiques d’exploitation, artificialisation des territoires, modalités de réhabilitation, conservation des sites miniers remarquables… ont été autant de sujets traités avec les étudiants. Ces derniers étaient particulièrement intéressés de pouvoir échanger sur le sujet si spécifique des paysages miniers et se sont étonnés d’être trop peu informés sur le secteur minier en général.

Crédits photo bannière : Russell Lee, 1946 - domaine public