Retour sur les 3ème journées de travail "Or équitable"

1 janvier 2013
ISF SystExt
Dans le cadre d'un travail sur l’or équitable réalisé à l’initiative du groupe thématique d’ingénieurs « Systèmes extractifs et environnements » d'Ingénieurs sans frontières (ISF SystExt), quatre rencontres ont été organisées en 2011 et 2012. Retour sur les 3èmes journées.
Laveuse, mine d'or de Mara (Tanzanie)
Laveuse, mine d'or de Mara, Tanzanie [Plenty's Paradox - 2012 - CC]

L’objectif de ces rencontres était l’étude de l’initiative de mise en place d’un standard or équitable pour en faire une évaluation objective et afin d’alimenter les réflexions du groupe.

Les troisièmes journées de travail (« AUREK 3.0 ») se sont tenues les 11 et 12 février 2012 à Paris. Elles ont eu pour principal objectif l’étude du fonctionnement, du point de vue et de l’expérience d’ARM, en tant que co-fondateur du standard Fairtrade-Fairmined. Ensuite, afin de replacer la démarche d’ARM dans un contexte plus global, une présentation de différentes initiatives de certification des minéraux a été faite sur la base de données du CASM (Certification and Artisanal and Small-scale Mining). Enfin, à l’occasion du lancement de collaboration entre ISF SystExt et l’association L’eau-tarit, cette dernière a exposé le cadre de l’exploitation aurifère artisanale et industrielle en Mongolie, en parallèle de son projet de mise en place d’une filière d’or responsable dans ce pays.

En ce qui concerne l’association ARM, les actes des troisièmes journées de travail disponibles ci-dessous abordent à la fois la composition des instances gouvernantes de l’association, ses activités, sa méthodologie de mise en place des standards, les caractéristiques et le fonctionnement des neufs mines pilotes actuellement certifiées ou en cours de certification Fairtrade-Fairmined, le point de vue général d’ARM sur la « mine responsable » et une réflexion sur la légalisation des mines artisanales.

Ces journées de travail ont clôt la première étape des réflexions d’ISF SystExt sur la pertinence de mise en place d’une filière équitable pour l’or, cette étape concernant la viabilité technique de production d’or Fairtrade-Fairmined. En conclusion des journées, les principales questions restant à approfondir ont donc été introduites : quid du point de vue du consommateur, de la prise en compte de la non durabilité des ressources dans la mise en place d’une mine juste et responsable et de la manière avec laquelle sont accompagnés les mines certifiées (organisme de certification, financement, gouvernance…) ?

Les actes de ces journées sont disponibles ci-dessous.