Discrètement, les projets de mines se multiplient en France

10 février 2016
ISF SystExt
Reporterre a réalisé une enquête sur la relance minière française. Sarthe, Côtes-d'Armor, Ariège, Creuse, Pyrénées-Atlantiques... de nombreux départements sont concernés par un regain d'intérêt pour le sous-sol et ses ressources minières. Face à un manque d'informations accessibles et tenant compte des impacts graves causés par les exploitations passées, les citoyens sont méfiants et se mobilisent pour exiger plus de transparence et des garanties pour les projets miniers à venir. Au cours de ses investigations, la journaliste Aurélie Delmas s'est entretenue avec une représentante d'ISF SystExt. Plusieurs sujets ont été discutés à cette occasion : Pourquoi avoir mis en place l'outil Panoramine ? Quels sont les risques sanitaires et environnementaux associés à une exploitation minière ? Les annonces de techniques respectueuses de l'environnement sont-elles fondées ? Pourquoi une mine propre n'existe pas ?
Extrait d'une affiche du Collectif Stop Mine 23 sur le permis de Villerange [Source : http://www.stopmines23.fr]

Différents points de vue d'ISF SystExt ont ainsi été repris par Aurélie Delmas dans son article, disponible sur le site de Reporterre au lien suivant.

Extraits, témoignages d'ISF SystExt :

On peut aussi redouter l’utilisation de produits chimiques, car les gisements dont il est question en France ont souvent déjà été exploités et leur teneur en métaux risque d’être plus faible, comme l’a expliqué à Reporterre un membre d’ISF SystExt qui a tenu à rester anonyme.

Pas de mine propre, confirme l’ingénieure d’ISF SystExt : « Il ne faut pas se leurrer quand on travaille avec des matériaux naturellement contaminant, qui posent naturellement problème à la santé humaine. Il n’y a pas de mine qui n’a pas de problème. Le risque zéro n’existe pas. »